qu'est ce que le cbd ?

Qu’est ce que le CBD ? Que faut-il savoir sur le Cannabidiol ?

Que faut-il savoir sur le Cannabidiol, plus communément appelé CBD ?

Le CBD ou Cannabidiol ne cesse de gagner en popularité depuis quelques années. Le boom des commerces en ligne a permis sa vulgarisation auprès des consommateurs. Cette molécule, réputée pour ses bienfaits sur la santé, fait aussi l’objet de nombreuses controverses.

En effet, le cannabis est interdit depuis des décennies. Ce qui a conduit beaucoup de personnes à supposer que les bienfaits thérapeutiques du Cannbidiol n’ont été découverts que très récemment.

Or, ce n’est pas le cas. Mais quelle est alors l’histoire du CBD ? Comment fonctionne-t-il ? En quoi se distingue-t-il des autres substances qui composent le chanvre et quels sont ses bienfaits ? Ci-après tout ce qu’il faut savoir à propos de cette molécule !

L’histoire du CBD

Pour mieux connaître cette molécule, il convient de s’intéresser à son histoire. L’histoire du CBD remonte à l’an 2300 avant Jésus-Christ. Concrètement, le livre Shu King, un livre très populaire en Chine, parle de l’usage du chanvre ou du cannabis à l’époque. Il était utilisé pour traiter le paludisme, la goutte, les rhumatismes et les troubles de la mémoire.

En plus de se servir des fibres du chanvre dans la fabrication de cordes et de vêtements, la population de l’époque utilisaient aussi la plante comme médicament. Certains archéologues ont également découvert l’utilisation de cannabis en Egypte ancien. Vers l’an 2000 avant Jésus-Christ, les Egyptiens s’en servaient pour traiter les inflammations et soulager des maux divers.

La reine Victoria aurait, elle aussi, utilisé du CBD pour atténuer ses crampes menstruelles au 19ᵉ siècle. Une première étude sur les effets thérapeutiques du cannabis a été publiée en 1839 par William B. O’Shaughnessy. Toutefois, ce n’est qu’en 1940 que Roger Adams, un chimiste américain, finit par isoler la molécule de CBD.

Le CBD, c’est quoi ?

Le CBD est l’une des principales substances actives constituant le plant de chanvre, tout comme le THC. Cette molécule se trouve principalement au niveau de la fleur ainsi que des feuilles adjacentes. Toutefois, on le retrouve en quantités moindres par rapport au THC, du fait que ce dernier a été longtemps privilégié pour ses effets qui font planer.

Néanmoins, avec l’intérêt grandissant accordé aux atouts médicaux du chanvre, la culture des variétés contenant plus de CBD que de THC gagne du terrain. Actuellement, il est plus facile de trouver du cannabis thérapeutique avec un important niveau de CBD, soit de l’ordre de 6 %. Notons qu’une teneur en CBD de 1 % est plus que suffisante du fait de son efficacité.

Comment différencier le Cannabidiol du THC ?

Dans le cannabis, il existe 500 variétés de cannabinoïdes. Parmi ceux-ci, le THC est le plus populaire auprès des consommateurs. Néanmoins, le CBD commence à s’imposer de plus en plus.

La différence entre Cannabidiol et THC réside essentiellement dans leurs effets sur l’organisme. En fait, le THC (9-tétrahydrocannabidiol) exerce un effet psychoactif, ce qui n’est pas le cas du CBD. À ce titre, le THC agit directement sur le système nerveux et influence le fonctionnement du cerveau. Il peut modifier les perceptions sensorielles, changer l’humeur du consommateur, voire transformer complètement son comportement.

Le CBD, quant à lui, agit sur les récepteurs qui se trouvent au niveau du corps. Il a des effets inverses à ceux du THC. Effectivement, le CBD contre les propriétés psychoactives de ce dernier et les retarde. Néanmoins, le seul effet psychoactif qu’il peut avoir, ce sont des effets de soulagement, comme un sédatif.

Il convient ainsi de souligner que la consommation de CBD ne produira pas les mêmes effets que la consommation de THC. Les gros consommateurs de ce dernier ne pourront pas alors se servir du CBD comme produit de substitution.

Toutefois, utiliser du THC et du Cannabidiol en même temps pour soulager la douleur et traiter l’anxiété permet d’avoir de meilleurs résultats. Utilisées ensemble, ces deux molécules voient leurs effets se renforcer.

Enfin, la différence fondamentale entre le CBD et le THC réside dans leur légalité. Le THC est formellement proscrit. La vente de produits pharmaceutiques contenant du THC est uniquement autorisée dans le cas où le taux de THC contenu dans ceux-ci ne dépasse pas les 0,2 %.

Quel est le rôle du Cannabidiol et comment fonctionne-t-il ?

Beaucoup ne le savent pas encore, mais le corps produit ses propres cannabinoïdes. Ceux-ci sont nécessaires au bon fonctionnement du système nerveux. Ils agissent également sur l’humeur, la qualité du sommeil et la mémoire.

Le système endocannabinoïde est doté d’un réseau de récepteurs CB1 et CB2. Le CBD a ainsi pour rôle d’augmenter les niveaux d’endocannabinoïdes et favorise l’humeur et la mémoire. Il inhibe aussi l’enzyme FAAH qui est nocive pour la molécule du plaisir.

Concrètement, le rôle principal du CBD au sein de l’organisme est celui de catalyseur. Il agit sur le système nerveux pour réduire l’impact de la douleur et des angoisses. Pour cela, il envoie des signaux qui incitent l’organisme à ne pas se soucier de ces dernières.

Si le CBD et les autres cannabinoïdes affectent le fonctionnement de l’organisme, c’est surtout grâce aux récepteurs CB1 (essentiellement présents dans le système nerveux central) et CB2 (situés dans les organes périphériques et au niveau des cellules assurant le fonctionnement du système immunitaire).

En effet, les récepteurs CB1 et CB2 assurent la fixation des molécules de THC et de CBD. Néanmoins, d’autres récepteurs de l’organisme interagissent également avec le CBD, ce qui favorise ses effets thérapeutiques.

Quels bienfaits tirer de l’usage du CBD ?

Le principal bienfait du CBD et sa première vocation est surtout de soulager tout ce qui est douleurs musculaires ou neuropathies. Ce qui améliore considérablement la qualité de vie des patients qui souffrent de douleurs difficiles à atténuer avec les traitements médicamenteux classiques.

Néanmoins, les bienfaits du CBD sont multiples. Cette molécule est particulièrement efficace lorsqu’il s’agit de soulager et de lutter contre :

  • Les inflammations ;
  • L’insomnie ;
  • Les maux de tête ;
  • Les douleurs ;
  • L’anxiété ;
  • Les crises d’angoisse ;
  • La fibromyalgie ;
  • Les nausées ;
  • L’épilepsie ;
  • Certaines maladies cardiovasculaires ;
  • Certaines atteintes mentales ;
  • L’arthrose rhumatoïde ;
  • L’alcoolisme ;
  • Le diabète ;
  • La perte d’appétit en cas d’anorexie 

Il faut cependant souligner que l’étude du Cannabidiol et de ses effets positifs sur la santé n’en est qu’à son balbutiement. Les recherches se poursuivent et beaucoup sont déjà très optimistes quant aux résultats futurs.

En effet, le CBD et ses bienfaits thérapeutiques peuvent être à l’origine de traitements qui vont révolutionner le monde médical. Certains le comparent d’ores et déjà à la découverte des antibiotiques.

Que dit la loi à propos du CBD ?

La commercialisation du CBD est légale depuis 2017 en France. En fait, comme dans de nombreux pays, la prohibition concerne surtout le THC. Or, le CBD fonctionne mieux lorsqu’il est associé au THC. De ce fait, la loi autorise la vente de produits contenant du THC si la concentration de ceux-ci est inférieure à 0,2 %.

Toutefois, la légalisation qui encadre le CBD est sujette à controverses. Les lois sur le cannabidiol n’ont cessé d’évoluer avec le temps. Le 31 décembre 2021, la vente de la feuille et de la fleur de chanvre à forte concentration en CBD a été interdite par un arrêté ministériel. Mais le Conseil d’État a fini par suspendre ce texte le 25 janvier 2022.

Un décret autorisant la culture du cannabis médical ainsi que le développement de son industrie a aussi été publié par le gouvernement français. Celui-ci a modifié certaines parties du Code de la santé publique. Le but étant de permettre la culture, la production, l’importation ou l’exportation, ainsi que la possession de cannabis et de ses produits dérivés sous autorisation médicale.

Par ailleurs, l’ANSM, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, prendra en charge la supervision de la création de la filière du cannabis médical.

Il convient cependant de souligner que seuls les chanvriers ont le droit de faire pousser du chanvre thérapeutique. Une telle démarche est strictement contrôlée, et ils ne peuvent cultiver que les variétés de chanvre inscrites au catalogue officiel français.

Aussi, la loi interdit la vente de CBD aux mineurs. Elle déconseille également sa vente aux femmes enceintes et/ou allaitantes.

Comment et sous quelle forme le consommer ?

Le CBD peut être consommé de plusieurs façons. Pour cause, les produits dérivés du cannabidiol se présentent sous diverses formes. Cependant, le mode de consommation du CBD le plus efficace reste celui qui passe par les voies naturelles. De plus, le CBD peut être considéré comme étant un complément alimentaire. La façon de le consommer dépend de la forme à travers laquelle il se présente.

L’huile de CBD

Sous forme d’huile, le CBD est à utiliser par goutte. Il suffit d’en ajouter quelques gouttes à une boisson ou à un plat et le tour est joué. Mettre directement la pipette sous la langue permet aussi d’obtenir des résultats plus rapidement. Retrouvez nos huiles de CBD bio full spectrum.

Le Cannabidiol sous forme de pâte

La pâte de CBD peut être consommée seule ou avec des aliments.

Les capsules de CBD

En général, les capsules de CBD se présentent sous forme de gélatines qui contiennent chacune une dose bien déterminée de pâte de CBD. À l’instar d’un médicament, la capsule qui renferme le CBD se dissout dans l’estomac. 

Le Cannabidiol en e-liquide

En e-liquide, le CBD se consomme dans une cigarette électronique. Il s’agit d’un des moyens les plus rapides pour permettre au CBD de passer dans le sang. En effet, il est directement absorbé par les poumons.

Les produits cosmétiques à base de chanvre

Ces produits s’utilisent de manière externe. Ils sont à appliquer sur la peau et sont destinés à traiter les atteintes localisées. C’est par exemple le cas des maladies de la peau ou des douleurs au niveau des articulations.

Il est également possible de trouver sur le marché des barres de céréales, des crèmes ou des bonbons à base de CBD. Vous pouvez même consommer du CBD sous forme de chewing-gum. C’est un moyen facile et pratique de consommer cette molécule et de profiter de ses bienfaits.

Dans tous les cas, il faut s’assurer de bien ajuster le dosage en fonction de vos besoins et de vos attentes. Cependant, prendre le volant après avoir pris du CBD est fortement déconseillé. La somnolence que le cannabidiol peut provoquer risque de causer des problèmes, voire des accidents.

Assurance maladie et usage de CBD, quelle prise en charge ?

Comme le CBD peut être utilisé à des fins thérapeutiques, il est légitime de se demander s’il est pris en charge par l’assurance maladie. Malheureusement, à l’heure actuelle, la réponse est non.

En effet, comme il est considéré comme un complément alimentaire, le CBD n’est pris en charge ni par les mutuelles ni par l’assurance maladie. Il ne faut donc pas espérer un remboursement de la sécurité sociale pour l’achat de CBD.

Peut-on considérer le Cannabidiol comme un médicament ?

Bien que de plus en plus d’études attestent du potentiel thérapeutique du CBD, cette molécule n’est pas encore considérée comme un médicament à l’heure actuelle. Il est actuellement considéré comme un complément alimentaire.

D’ailleurs, les revendeurs français de produits à base de CBD ne peuvent pas valoriser ses bienfaits thérapeutiques. Ce qui semble paradoxale vu que la législation française autorise l’utilisation du cannabis thérapeutique. Toutefois, les consommateurs de cannabidiol ne perdent pas espoir quant à l’évolution de la juridiction en matière de CBD.

Vous l’aurez compris, les effets bénéfiques du Cannabidiol sont diversifiés. La molécule ne nuit pas à la santé humaine selon la cour européenne. Néanmoins, les études la concernant n’en sont qu’à leur début. Les adeptes du Cannabidiol sont toutefois confiants quant aux nombreuses découvertes à venir.

Le plus grand défi auquel ils font face actuellement est au niveau juridique. Effectivement, même si l’État français a effectué un grand pas pour soutenir la filière, il est encore trop tôt pour vraiment apprécier l’effectivité et la portée de cette décision.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Keep in touch

Entrez votre email pour recevoir toutes nos offres et actualités ainsi qu’un bon d’achat de 10€ :

Bienvenue

Veuillez confirmer que vous avez plus de 18 ans pour accéder à ce site